VICTIMES DE REVENU QUÉBEC

http://revenuquebec.cc   http://revenuquebec.us   http://revenuquebec.ws
 
46 visites, 47 pages affichées

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Selon le bâtonnier : «le problème d'accessibilité mine la crédibilité du système judiciaire»
Le Journal de Montréal, dimanche 10 juin 2007

J.MICHEL DOYON, NOUVEAU BÂTONNIER DU QUÉBEC

Rendre la justice accessible


PHOTO LE JOURNAL

Le nouveau bâtonnier du Québec, J. Michel Doyon, croit qu'il faut trouver des moyens pour réduire les coûts encourus par les citoyens lorsqu'ils font appel à la justice.
Bien conscient que les frais juridiques ont subi une escalade ces dernières années, le nouveau bâtonnier du Québec, J. Michel Doyon, reconnaît que ce «problème d'accessibilité» mine la crédibilité du système judiciaire.

CHARLES POULIN
Le Journal de Montréal

Me Doyon, qui est entré en fonction le 2 juin pour une durée d'un an, comprend que les gens soient «désabusés» devant les coûts astronomiques que peuvent générer des actions juridiques.

Il convient que c'est un problème mondial et que le Québec n'y échappe pas.

«La justice moderne est trop complexe, indique l'avocat originaire de la Beauce. La société est tellement judiciarisée que la justice est partout, et ça coûte cher.

«Une famille moyenne a un revenu annuel d'environ 61000 $, fait-il remarquer. Après les impôts, les enfants, l'hypothèque et tout le reste, elles n'ont souvent pas les moyens de débourser quelques milliers de dollars en frais juridiques.»

Abandon de droits

Certains citoyens sont tellement blasés qu'ils préfèrent renoncer à leurs droits plutôt que de payer.

«On voit des gens qui ont des doléances de 14 000 $ mais qui aiment mieux les traiter aux petites créances, sans avocat, en réduisant leurs demandes à 7 000 $ (le maximum permis), raconte Me Doyon. C'est que même en remportant son procès, ça peut être tellement coûteux qu'on ne peut profiter du gain.»

Me Doyon voudrait trouver des moyens alternatifs moins chers pour la population. Il avance entre autres des mécanismes de règlements de conflit plus simples, tels la médiation et l'arbitrage.

Procédures

Le bâtonnier du Québec croit aussi que les procédures devant les tribunaux devraient être simplifiées, par exemple en diminuant le nombre de requêtes présentées ou encore en rendant uniformes les règles de pratique dans chacune des cours.

Il est aussi conscient que ce processus devra impliquer les avocats, qui coûtent trop cher.

«Devant ce problème, il faut tenter d'innover, poursuit Me Doyen. Il faut réfléchir et voir comment la justice peut répondre aux besoins de la société.»


Le Journal de Montréal, dimanche 10 juin 2007

PÉDOPHILES

C’est aux gens d'agir

CHARLES POULIN

Si les gens veulent des lois plus sévères envers les pédophiles, c'est à eux de faire pression pour que les lois changent, estime le nouveau bâtonnier du Québec.

La population a vivement réagi à la libération du pédophile récidiviste de 40 ans Clermont Bégin, libéré en avril après avoir purgé la totalité de sa peine de 11 ans de prison pour viol sur une adolescente.

Bégin a refusé de suivre des thérapies et n'a affiché aucun remords depuis sa condamnation. Il a été chassé par les résidants de plusieurs quartiers dans la région montréalaise, où il a tenté de s'établir.

Un homme libre

«Je comprends que ce cas émeuve la population, dit Me Doyon. Mais il a été condamné à une peine de prison et il l'a purgée. Il est réputé être un homme libre.»

Si les gens croient que les valeurs ayant mené à l'adoption de certaines lois sont dépassées, ils doivent réfléchir aux choix qu'ils veulent faire.

«L'euthanasie n'est pas encore acceptée par la population, mais qui peut prédire s'il en sera ainsi dans 30 ou 40 ans?», soumet-il.

Il prévient toutefois qu'il n'y a pas de formule magique s'appliquant à tous les cas. «Il est impossible de fabriquer des règles absolues qui régissent tout», fait-il remarquer.
 


Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: Connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.